Témoignages : que peut-on attendre d’une séance d’hypnose ?

J’ai demandé à quatre personnes que j’ai accompagnées de rédiger un texte expliquant ce que le travail que nous avions effectué ensemble leur avait apporté.
V
oici leurs témoignages.  

Martine

«Je suis venue parce que j’estime ne pas avoir confiance en moi. C’est une amie qui m’a conseillé de rencontrer un hypnothérapeute. J’ai attendu avant de franchir ce pas. Je ne connaissais rien de cette démarche et en même temps j’en avais entendu beaucoup parler et pas toujours en bien.
Bref, je n’y croyais pas. 
La séance a été formidable. Je me suis sentie bien et consciente de ce que je faisais. J’avais cette crainte de perdre le contrôle… J’ai encore du chemin à faire pour ma confiance en moi. Je le ferai avec des séances d’hypnose, car enfin je progresse ! ».

Didier

«Je dors mal, je fais des insomnies depuis que je suis en instance de divorce.  Les soucis me hantent et je cherche à dormir à nouveau. Les somnifères ne m’aident pas vraiment. A 2 heures du matin, je rumine jusqu’à l’aube…. Les métaphores racontées en séances d’hypnose et auxquelles je ne comprends pas grand-chose me sont d’un effet bénéfique. Peu à peu, j’ai commencé à retrouver le sommeil. Après 3 séances, je parviens à dormir jusqu’à 5h voire 6 heures du matin. C’est beaucoup pour moi. Je me sens mieux pour affronter les problèmes du quotidien».

Gérard

« Je suis allergique au pollen. C’est franchement très désagréable. Le nez qui coule, les yeux qui piquent. Pas top pour mon métier de commercial.
Je me suis dit qu’après tout, pourquoi pas une séance d’hypnose. Suis prêt à tout pour ne plus me moucher ! Bruno m’a fait vivre une séance de projection cinématographique où moi Gérard assis confortablement sous une cloche virtuelle et protectrice, je me voyais à l’écran dans le futur en train de vivre sans allergie ! Cette séance a suffi pour que mon allergie cesse. C’est venu progressivement, sans que je m’en rende vraiment compte au début. C’est formidable de respirer normalement au printemps ! ».

 Florence

«J’ai eu un accident de voiture. 6 mois d’hospitalisation sans compter la rééducation, ça marque. Le bruit des freins d’une voiture me crispent plus que de raison. Et je ne parviens plus à reprendre le volant. J’ai entendu que Bruno intervenait aussi dans des cas comme le mien. Les séances sont collaboratives, nous travaillons ensemble pour que je trouve de nouvelles ressources pour conduire tout en acceptant le fait que je ne peux oublier ce qui m’est arrivé. C’est troublant le progrès que je fais. Le bruit du choc s’associe à d’autres sons plus sereins, plus agréables, l’odeur se modifie aussi. Et bien d’autres choses sur lesquelles je me faisais une fixation. Je réapprends à monter dans une voiture et à prendre le volant. Aujourd’hui, je reconduis, pas encore seule. Mais je reconduis».