Connaissez-vous les aimanteurs ?

Qu’est-ce qu’un aimanteur ?

C’est une entité immatérielle dont sa force et sa puissance dépendent de la quantité d’énergie mentale qu’un groupe de personnes lui donne.

La naissance d’un aimanteur : il naît grâce à un groupe d’individus qui partage la même pensée et/ou agit à l’unisson.

Il en existe de toutes les tailles et de toutes les formes. Les petits ou moyens comme la famille, un groupe d’amis, un site internet, une équipe de sportifs et de très grands comme une mode, une marque, un parti politique, une fondation, un pays. Une simple personne peut également devenir un puissant aimanteur, quand on lui accorde une importance démesurée.

Très vite ces entités se développent de façon indépendante et autonome. Les aimanteurs créent et imposent leurs propres règles pour exister mais aussi pour grandir, se développer et pour certains, attirer de plus en plus de monde. Plus un aimanteur reçoit d’attention plus il existe. Les aimanteurs n’ont qu’un seul objectif : leur propre existence.

Ses effets : ils ont la capacité de vous faire douter de vos choix et de vos aptitudes. Ils orientent totalement votre façon de penser. Ils vous empêchent de voir qu’il existe d’autres chemins et encore plus d’imaginer qu’ils vous sont accessibles. Il est impossible de leur échapper !

Le problème de l’aimanteur c’est qu’il peut aussi nous éloigner de notre chemin de vie si nous ne prêtons pas attention. C’est comme ceux qui ont suivi des études supérieures ou qui exercent des métiers renommés et qui au final se sont laissés séduire et guider par un aimanteur qui était valorisant mais ne leur correspondait pas vraiment.

Il est très important de savoir identifier les aimanteurs pour éviter autant que possible de participer à leur petit jeu sauf si l’on a quelque chose à y gagner. En effet, un aimanteur nous permet d’appartenir à un groupe de nous sentir accepté  et il peut donner un sens à nos vies.

Je vous partage ce que j’ai retenu de la BD (série formidable que je vous recommande) de Béka et Marko : « Le jour où elle n’a pas fait Compostelle ».

(Visited 224 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *